Patères en métal et rotin - La Palma

Patères en métal et rotin - La Palma

90 €
  • 2

  • Patères en métal et rotin - La Palma
  • Patères en métal et rotin - La Palma
  • Patères en métal et rotin - La Palma

Frais de port

Retrait au magasin : 0 €

Patère des années 1950

Portemanteau mural composé de trois patères en métal noir montées sur une plaque en moelle de rotin.

Deux exemplaires sont encore disponibles.



La Palma

Située au 136 de la rue du Faubourg Saint-Honoré, La Palma était spécialisée dans la production de mobilier en vannerie.

Dans les années 1950, l’entreprise édite une élégante ligne de meubles en rotin et fer noir vendus à des prix attractifs.

Destiné à une chambre d’enfants ou à une entrée de maison de campagne (comme les bobos n’étaient pas encore nés, on n’avait pas idée de mettre de telles réalisations dans un appartement citadin de bon gout), ce portemanteau était vendu seulement 1700 francs, en 1959, ce qui correspond – en toute approximation assumée – à, environ, trente balles d’aujourd’hui et vu qu’aujourd’hui pour cent balles t’as plus rien, c’est dire si c’était abordable.

L’histoire du design a un peu oublié cet éditeur alors même que l’on pense souvent à ses réalisations lorsque l’on se représente l’utilisation moderniste de la vannerie dans les années 1950. D’ailleurs, plusieurs réalisations de La Palma sont signées de designers assez connus du grand public (René-Jean Caillette, Louis Baillon, Charles Ramos...) sans, pour autant, que la marque soit nécessairement mentionnée lorsqu’on aborde leurs créations.

Marque
La Palma
Période
circa 1955
Longueur
50 cm
Profondeur
11 cm
Matériau
Métal et rotin
Origine
France
Vu dans
La Maison française no 126
Mouvement
Design des années 1950