Les différents types d'éclairage

Différents types d'éclairage : direct, indirect et opale

L’éclairage direct

Lorsqu’une lumière claire est directement projetée sur un objet, celui-ci apparait brillant et contrasté.

Ses ombres sont nettes, dures et la source de lumière est éblouissante. C’est le cas lorsqu’une ampoule nue tombe du plafond ou qu’elle est placée au centre d’une verrerie claire.

Les verreries (ou résines) fumées permettent d’atténuer légèrement l’éblouissement, mais elles dénaturent les teintes.

Éclairage direct

Lumière à 360°, le spectateur est aveuglé



L’éclairage direct localisé

Pour éviter l’éblouissement, il suffit d’obstruer une partie du flux lumineux derrière un écran opaque.

En concentrant la lumière, un spot permet de valoriser un espace vers lequel on regarde (mais dans lequel on ne se trouve pas).

Sa lumière claire souligne les perspectives architecturales, anime la surface d’un mur, donne du relief au volume d’un arbre ou de l’éclat à des objets brillants.

Éclairage Spot
L'aveuglement a disparu


Mais, dès lors que l'on aperçoit son ampoule, il devient agressif. C’est le cas de nombreux spots encastrés, du phare d’un véhicule que l’on croise ou du spot orienté vers un espace de vie.


L'éclairage direct, le cas du spot éblouissant


Pour pallier ce désagrément, certains spots sont équipés d’un paralume.

Paralume sur un spot Elidus

Applique de chevet Elidius avec grille paralume


En outre, un spot est inefficace si un obstacle rencontre la surface qu’il devrait éclairer : comme l’ombre de la main sur la surface de travail, l’ombre du cuisinier au-dessus de l’évier ou celle de l’étagère sur la tranche des livres de la bibliothèque.  

En groupant des spots (rapprochés), on multiplie les ombres autant qu’on divise leur intensité.

Groupe de spot suspendus



L’éclairage indirect

Projetée sur une surface qui la réfléchit, la lumière conserve une bonne partie de sa brillance. Mais, comme le flux s’est étalé avant d’être redirigé, l’éblouissement et les ombres sont nettement atténués.

Éclairage indirect

La calotte argentée limite l'aveuglement et la réflexion adoucit les ombres



L’éclairage diffus

Filtrée par un écran translucide (opale, givré ou satiné), la lumière de l’ampoule est déconcentrée (elle n’éblouit plus) et, diffusée de façon homogène, elle produit peu d’ombres. Ce dispositif est adapté pour l’éclairage principal des espaces dans lesquels on évolue et où les ombres sont à proscrire (éclairage du miroir, du coin repas, de l’évier, du bureau, du plan de travail…).

Éclairage diffus 

En multipliant les sources, les ombres disparaissent presque totalement.

Galet de Motte Disderot J10

Naturellement, l’éclairage domestique marie ces différents types de lumières. La nature de l’ampoule elle-même pouvant renforcer ou atténuer les inclinaisons de l’appareil dans lequel elle se trouve.

Prenons l’exemple d’une suspension de table faite d’une grande gamelle – qui réfléchit, donc, une partie de la lumière.

Une ampoule claire valorisera la vaisselle, mais aveuglera ses convives, car l'appareil laissera passer un important flux de lumière directe (à l’instar du spot).

L’écran qui recouvre la surface d’une ampoule satinée suffira à ternir la vaisselle et à atténuer légèrement les ombres, mais la source de lumière sera encore trop concentrée pour éviter l’aveuglement.

Une ampoule à calotte argentée offrira une lumière brillante et homogène tout en contenant l’éblouissement.



Suspension monte-et-baisse pour ampoule à calotte argentée